Plénières

Plénière 1 – Élèves présentant des difficultés d’adaptation : aider l’élève à mieux réguler ses émotions, par Claudia Verret – UQAM

Plusieurs élèves éprouvent des difficultés à gérer leurs émotions intenses, en particulier la colère et l’anxiété. Que ce soit en raison d’un trauma qui les fragilise ou de difficultés liées à l’autocontrôle, leur seuil de tolérance à la frustration reste relativement bas et leurs émotions semblent à fleur de peau. Ils éprouvent de la difficulté à gérer les émotions intenses, qu’elles soient positives ou négatives. Certains réagiront par l’explosion, d’autres choisiront de s’isoler dans leur carapace. La difficulté à maîtriser son émotivité peut nuire considérablement à l’adaptation sociale de l’élève. Cet atelier présente d’abord sommairement les difficultés liées à la régulation des émotions chez les élèves. Elle expose par la suite les principales interventions que les éducateurs (enseignants, éducateurs spécialisés, psychoéducateurs, psychologues, etc.) peuvent mettre en place pour prévenir les explosions de colère ou les crises d’anxiété et aider l’enfant à développer peu à peu une meilleure maîtrise de ses émotions. Différents outils concrets seront également proposés pouvant être utilisés en classe.

À la fin de cette formation, les participantes et participants seront en mesure de distinguer les principaux problèmes des élèves en lien avec la régulation des émotions, d’identifier des stratégies pouvant être proposées aux élèves pour les aider à identifier leurs émotions et ce qui les cause, de connaître différentes stratégies pouvant être proposées aux élèves pour mieux moduler leurs émotions et de reconnaître les éléments clés à enseigner aux élèves pour l’expression des émotions.

PRÉSENTATION : Claudia Verret

Claudia Verret est détentrice d’un doctorat en sciences de l’activité physique. Elle est professeure au Département des Sciences de l’activité physique de l’UQAM. Elle a été enseignante en éducation physique pendant plus de 10 ans auprès d’enfants ayant des troubles du comportement. Ses travaux de recherche portent principalement sur les pratiques inclusives en éducation physique et à la santé ainsi que sur les interventions en activité physique adaptée auprès des élèves présentant des troubles du comportement, en particulier le TDAH.

 

Plénière 2 – Actualités en éducation – Présentation conjointe par la FSE et la CSQ

Le monde de l’éducation est en perpétuelle effervescence et certains des changements actuels ont un effet jusque dans les classes. C’est un tour d’horizon des principaux changements actuellement en cours qui vous est proposé dans le cadre de cette plénière. Parmi les plus importants, on peut penser aux récentes modifications apportées à la Loi sur l’instruction publique (projet de loi no 105) qui modifie les pouvoirs et les responsabilités des différents acteurs du réseau scolaire. On peut aussi penser à la Politique de la réussite éducative qui ouvre de nombreux chantiers, sur plusieurs sujets, dont celui des élèves en difficulté ou encore celui de la profession enseignante. Plusieurs autres changements en cours seront abordés, dont les modifications de certains programmes.

PRÉSENTATION : Nathalie Chabot et Sébastien Bouchard

Après des études de maîtrise en psychologie du développement cognitif, Nathalie Chabot a d’abord travaillé comme professionnelle de recherche au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire, à l’Université Laval, où elle a combiné activités professionnelles et engagement syndical. Par la suite, elle a agi comme conseillère à la Fédération des comités de parents du Québec, ce qui lui a permis d’aborder le monde de l’éducation sous un autre angle. Depuis novembre 2014, elle travaille à titre de conseillère à l’action professionnelle à la Centrale des syndicats du Québec sur les dossiers d’éducation primaire et secondaire, notamment sur les questions de gouvernance du réseau scolaire.

Sébastien Bouchard est conseiller aux affaires professionnelles et pédagogiques à la FSE. Il travaille entre autres sur la profession enseignante, la gestion de l’éducation et l’enseignement en formation professionnelle.

 

Plénière 3 – Référentiel « Les élèves à risque et HDAA » – Présentation conjointe par Pauline Ladouceur et la FSE

La Fédération des syndicats de l’enseignement a toujours voulu soutenir ses enseignantes et enseignants dans leur travail au quotidien auprès des élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (HDAA). Dans le cadre de son travail sur les balises et les limites de l’intégration, elle a convenu d’expliquer les caractéristiques des élèves à risque et HDAA afin que toutes et tous possèdent un langage commun sur la connaissance des besoins de ces élèves et du soutien qu’il leur est nécessaire. La FSE publie cette troisième édition du référentiel à la lumière des nouvelles connaissances en éducation, pour ainsi toujours mieux répondre aux préoccupations professionnelles de ses membres.

La FSE est particulièrement fière, en conformité avec sa mission syndicale et professionnelle, d’offrir ce document de référence pour guider le travail de ses membres auprès des élèves à risque et HDAA dans le but de faciliter la collaboration avec les autres personnels professionnels et de soutien du réseau scolaire et en considérant l’apport spécifique de chacun. C’est cette nouvelle édition du référentiel qui vous sera présentée lors de la plénière : son fonctionnement, ses divisions, ses nouveautés et, surtout, toute son utilité dans le quotidien du personnel enseignant œuvrant auprès des élèves à risque et HDAA.

PRÉSENTATION : Pauline Ladouceur et Isabelle Tremblay

Pauline Ladouceur a été orthopédagogue, enseignante en classe régulière et spéciale, professeure invitée en adaptation scolaire à l’UQAM, éditrice de manuels scolaires chez HRW, consultante en éducation et conseillère à la FSE. Elle a été impliquée activement dans l’Association québécoise de la dysphasie de 2000 à 2009. Elle continue de donner des formations pour la prévention des difficultés en lecture. En 2011, elle a reçu le prix Albert Shanker de l’International de l’Éducation, le titre de personnalité de la semaine du quotidien La Presse et a été nommée, par Édith Luc, comme étant l’une des huit leaders de l’année ayant eu un impact marquant dans sa collectivité. En 2012, l’Université de Sherbrooke l’a nommée ambassadrice pour la Faculté des sciences de l’Éducation. Elle a obtenu un baccalauréat en orthopédagogie et un diplôme de 2e cycle en psychopédagogie à l’Université de Montréal. Elle détient une maîtrise en enseignement de l’Université de Sherbrooke. Elle a reçu un diplôme de 2e cycle en orthopédagogie pour les difficultés en lecture et en écriture de l’UQAM et, depuis 2015, elle participe à l’école d’été en orthopédagogie de cette université.

Isabelle Tremblay est d’abord une enseignante de français et de géographie au secondaire, fière d’une expérience terrain d’environ 14 ans. Elle a aussi été une militante très engagée au sein de son syndicat local avant de faire son arrivée à la FSE comme conseillère à la vie professionnelle et pédagogique, lors de la rentrée 2015. Impliquée comme déléguée et membre du conseil d’administration du Syndicat de l’enseignement de la région de Québec (SERQ), elle a aussi été membre de l’équipe de négociation de la convention collective locale en 2008‑2009 avant de se lancer dans la grande aventure de la négociation de la convention collective nationale en 2009‑2010. Ses principaux dossiers à la FSE sont les élèves HDAA et les programmes au secondaire.